ZERO FAUTES SUR VOS DOCUMENTS? C’EST POSSIBLE ! CINQ CONSEILS POUR BIEN SE RELIRE

Voltaire a écrit en son temps : “ un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages; il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé.”

Quand Jean-Pierre nous a envoyé la lettre “Place des Réseaux” sur le thème : 5 pièges à entrepreneurs et comment les éviter?, une page a retenu toute mon attention.

En effet, au Piège n°5 : Je suis un super-héros, j’ai vu une faute dans la phrase suivante, qui personnellement m’a fait bondir.

“ Mais à trop vouloir en faire, on finit par oublier que l’on n’est pas expert en tout, que l’excès participe à l’usure, et que ceux qui vous entoure ne considèrent pas forcément votre boulimie comme un gage de réussite”.

Avez-vous remarqué la faute de conjugaison qui s’est glissée dans cette phrase? “ceux qui vous entourent ne considèrent pas…” .

Pourquoi cette faute a-t-elle échappé au correcteur d’orthographe et surtout à la relecture?

Tout simplement parce que le correcteur d’orthographe ne sait pas (disons qu’il n’a pas été programmé pour!) qu’un même sujet peut avoir deux verbes, et que l’auteur n’a pas décelé la faute à la relecture.

Voici pourquoi la maxime de Voltaire est toujours d’actualité. En effet, lorsque l’on écrit un texte, on l’a pensé, réfléchi, conceptualisé, on a fait rouler les mots, on a entendu leur musique avant de les écrire ; et l’on devient alors “prisonnier” de son texte.

Aussi, je me permets de vous donner 5 conseils pour bien se relire:

  • Imprimez votre texte.

Il est beaucoup plus aisé de voir les fautes sur le papier que sur un écran. Vos yeux ne voient pas de façon linéaire mais de façon globale et la relecture pour correction demande une attention toute particulière.

  • Différez la relecture.

S’il n’y a pas d’urgence (du type mail à envoyer dans les 3 minutes), on fait une autre tâche pendant quelques minutes avant de revenir au texte. En effet, les neurosciences ont démontré que l’auteur est “prisonnier” de son texte, or pour corriger on doit activer d’autres zones cérébrales.

  • Relisez à l’envers.

Pour vous détacher du sens et ne vous attacher qu’à la forme, vous devez vous relire par la fin. Même si cela vous parait pénible, c’est le moyen le plus efficace pour vous concentrer uniquement sur l’orthographe et la syntaxe.

  • Corrigez-vous en couleur.

Le cerveau a ce pouvoir d’enregistrer des repères visuels ; vous trouverez d’abord les coquilles, puis vous allez trouver une faute, vous devez alors vous poser les bonnes questions pour la corriger (les accords en genre et en nombre, les homophones, qui est-ce qui? futur ou conditionnel? sans oublier le sacro-saint accord du participe passé…).

  • Faites appel à un professionnel.

Tous les documents importants (rapports, présentation, flyer, contenu de site…) que vous allez proposer à vos clients doivent être impeccables. La mise en page doit être correcte et il ne doit y avoir aucune faute d’orthographe. Il existe des sites de correction-rewritting qui peuvent s’en charger pour vous. Leur coût dépend en général du nombre de mots. Considérez cela comme un investissement pour votre image!

Vous aurez sûrement deviné que le français, ses subtilités et ses complexités me sont familières puisque je suis coach en orthographe pour entreprises et particuliers.

Quelle différence me direz-vous entre un coach en orthographe et un professeur de français? Elle existe. Un professeur suit un programme, explique les règles par des méthodes académiques. Un coach est, quant à lui, pragmatique et s’adapte à la problématique de chacun.

Pour ma part, je pratique la remédiation orthographique en utilisant le meilleur de toutes les méthodes publiées (il en existe plus de 50!) ; c’est-à-dire ce qui, tout au long de mon expérience, m’autorise à affirmer que cette approche particulière marche.

De plus, grâce à ma connaissance des Neurosciences, j’ai développé des méthodes iconoclastes avec beaucoup d’astuces pour réapprendre les règles essentielles de l’orthographe et de la grammaire françaises, les comprendre, les assimiler et les restituer dans un texte sans faute.

Alors, à bientôt peut-être!

Par Sandra FEDIDACoach en orthographe

www.bienecrirelefrancais.fr

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>